La Cantatrice chauve : Dimanche 16h30


Les cacaoyers des cacaoyères donnent pas des cacahuètes, donnent du cacao !

Ding dong ! Mais qui cela peut être ? Conclusion, quand ça sonne, c’est qu’il n’y a jamais personne ! Et pourquoi commencer par le début quand la fin est bien plus intéressante ? C’est une précaution inutile, et pourtant absolument nécessaire.

Eh oui, c’est ça l’absurde de Ionesco ! Un texte sans queue ni tête et en apparence sans aucune logique, lui donnant sa dimension comique et farfelue. Mais en êtes-vous vraiment sûrs ? Le dialogue est complètement rompu entres ces personnages, qui ne se voient plus, ne s’écoutent plus, se robotisent. Le temps est ici déréglé, il devient l’ennemi du couple, et se transforme en synonyme de lassitude. C’est finalement une satire sociale, où la communication n’est plus possible, et tombe dans l’absurde, vraie tragédie pour les relations ; La Cantatrice Chauve, ou l’autopsie du vide des relations humaines.

A l'heure où le virtuel domine, Lolo You et Pierre Soriano ont repris ce texte emblématique dans une mise en scène colorée et déjantée à leur image. Ils ont voulu souligner comment des êtres chers peuvent passer l’un à côté de l’autre, tout en vivant ensemble. On regarde ce que l’on désire, on ne voit plus ce que nous possédons déjà. Les personnages, enfermés dans leur bulle, cohabitent les uns avec les autres sans vraiment savoir dans quel but. Comment donner du sens logique à un texte qui n’en a pas ? Comment combler le néant avec drôlerie, absurdité et décalage ? Peut-être en répondant au vide par le sexe et la séduction… Un drôle de drame !

– Les dimanches à 16h30

Type Placement : Placement numéroté*
Tarifs : CAT1: TN:32€ /TR:26€ / - de 15 ans:22€ - CAT2: TN:26€/ TR:20€/ - de 15 ans:16€
Auteur : Eugène Ionesco
Mise en scène : Lolo You et Pierre Soriano
Avec : Vincent Blin, Estelle Courret, Théo Defaux, Antoine Desperies, Emilien Gimenez, Laure Spiroux, Estelle Trebaol, Anaïs Zaepffel