La Princesse au Petit Pois : Mercredi Dimanche 14h


Une version comique, dynamique et actuelle du célèbre conte de H C Andersen !

Il y avait une fois dans un royaume, un roi, une reine et un prince et c’est à peu près tout. Ce royaume était un royaume heureux. Rien n’arrivait jamais dans ce royaume, ils semblaient tous heureux d’être ce qu’ils étaient et c’était très bien ainsi. Mais un jour, par un beau matin ensoleillé, le prince se leva et s’exclama « Je veux… »
Quatre comédiens aux allures de clowns nous racontent l'épopée de ce prince un peu benêt à la recherche d'une princesse, mais une vraie princesse ! Une comédie drôle, sincère et déjantée, où le destin se joue du prince et de nous, jusqu'à nous rendre à l'évidence qu’un petit pois peut très bien résoudre tout.

- les mercredis à 14h
- les dimanches à 14h
- les lundis 20/12 et 27/12 à 14h
- les mardis 21/12 et 28/12 à 16h30

Type Placement : Placement numéroté*
Tarifs : CAT1: TN:18€ /TR:14€ - CAT2: TN:14€/ TR:11€
Auteur : H C Andersen, adapté par Edouard Signolet pour la Comédie Française
Mise en scène : Loïc Fieffé
Avec : Clémence Audas, Eloïse Auria, Agathe Boudrières, Clément Gustave, Arthur Hesse, Fantine Lanneau-Cassan, Guillaume Le Duff, François Pain-Douzenel
La presse en parle :

Un prince cherche une vraie princesse sans savoir exactement ce que cela signifie. Après avoir parcouru le monde, il revient, dépité et mélancolique, au château de ses parents. Par une nuit d’orage, une jeune fille trempée demande l’hospitalité, prétendant être une vraie princesse. S’ensuit l’épreuve royale des matelas et des édredons… Dans cette adaptation pétillante et drôle du conte d’Andersen, réalisée par Edouard Signolet pour la Comédie-Française, le prince, ignorant et benêt son langage est singulier, son raisonnement l’est également) sort de son état végétatif grâce à une vague insatisfaction (qu’il a du mal à définir : « Prince ne veut plus être un » « à l’envers d’heureux »). Et entame ce qui ressemble fort à un parcours initiatique, avec rencontres et épreuves : les princesses croisées ont toutes une part monstrueuse et dangereuse… Quatre comédiens assurent chacun son tour le rôle du narrateur, se changent et installent décor et petit théâtre d’ombres. Une parodie réjouissante où la solution à l’absurdité du monde prend l’apparence d’un simple petit pois.

   Télérama