Dom Juan - Et si Dom Juan était une femme ? - Jeudi 21h30 - Dimanche 18h30


Le chef-d'oeuvre de Molière dans une version interprétée par une femme, qui donne au mythe de Dom Juan une saveur nouvelle et particulièrement actuelle

Une femme libre, de corps et d’esprit, qui refuse mensonge et hypocrisie et n’a pas peur de ses désirs… Parce qu’elle ne veut «enfermer son coeur entre quatre murailles», Dom Juan se livre à l’amour et au plaisir au gré de ses rencontres et de ses passions, séminariste parjure, fiancé détourné, paysan puceau, tous tombent sous le charme avant que d’être laissés tombés. Mais les rancoeurs s’accumulent, les complots s’ourdissent… et Sganarelle, sa servante et complice, ne sait plus à quel sein se vouer… Confier le rôle de Dom Juan à une comédienne, c’est refuser ce lieu commun où les femmes seraient condamnées au rôle de victime et les hommes à celui du prédateur. C’est réaffirmer que la soif de liberté n’a pas de sexe. La superbe langue de Molière prend un sens nouveau et d’une telle actualité, lorsqu’elle est mise dans la bouche d’une femme !

- Les jeudis à 21h30
- Les dimanches à 18h30
Relâche le 5/12

Type Placement : Placement numéroté*
Tarifs : CAT1: TN:32€ /TR:26€ / - de 15 ans:22€ - CAT2: TN:26€/ TR:20€/ - de 15 ans:16€
Auteur : Molière
Mise en scène : Ismaël Djema
Avec : Philippe Amoyel, Agnès Battino, Gilles Darras, Sylvie Dumez, Geneviève Fouché, Wesley Gorsse, Magalie Larive, Anne-Marie Petit, Augustin Tiberghien, Michèle Torris Klein, Thérèse Vuong
La presse en parle :

Avec d'autres collègues de français et d'EMC, une classe de 3ème et 3 classes de seconde, nous avons découvert ou redécouvert avec étonnement et souvent grand plaisir la puissance du texte de Molière, à travers une mise en scène moderne, dynamique, positive, libre-penseuse, qui éveille le sens critique.
Les acteurs ont partagé un temps d'échange avec les élèves à l'issue du spectacle, leur demandant qui faisait du théâtre, qui aimait ou n'aimait pas le théâtre, ce qu'ils avaient compris de la pièce, ce qu'ils avaient aimé, détesté...Un débat ouvert et sincère. Les élèves et les profs ont globalement adoré être surpris, amusés, bousculés, intéressés, parfois choqués.
En tous cas, le débat a perduré bien au-delà du spectacle, à la cantine le midi, dans les cours l'après-midi et même pour certains à la maison avec les familles le soir.
Alors, merci, chers acteurs, pour votre audace, votre dynamisme, votre irrévérence, votre intelligence et votre générosité. Un très beau moment partagé, vous nous avez fait vibrer ! 
SMoreau